Rechercher dans ce blog

jeudi 29 septembre 2011

L'attaque des robots hollandistes sur Twitter

Reprenant une idée des Jeunes Populaires, l'équipe de campagne de François Hollande a mis au point un système de tweets automatiques qui transforment les militants en robots.
Mercredi 28 septembre, 20h50. Quelques minutes après la fin du deuxième débat entre les candidats de la primaires citoyenne, le mot-clé «fhollande» s'emballe sur Twitter. Plusieurs centaines de tweets similaires sont postés quasiment en même temps.
Mais que se passe-t-il? François Hollande, l'humoriste du PS, aurait-il soudain fait un «top-tweet», une de ces fulgurances que retweetent en masse les utilisateurs du réseau social? À lire la phrase en question, sommet de banalité et de langue de bois, on est en droit d'en douter: «Au lendemain des primaires, il faudra rassembler les socialistes, rassembler la gauche, et rassembler les Français.»

http://www.slate.fr/story/44349/twitter-attaque-robots-hollandistes-francois-hollande

Faux avis de consommateurs : 5 contentieux en cours, selon Frédéric Lefebvre

AFP : Le secrétaire d'Etat à la Consommation Frédéric Lefebvre a annoncé mercredi que cinq procédures contentieuses avaient été engagées contre des sites internet ayant publié de faux avis de consommateurs, sans citer lesquels.
S'exprimant en marge du bilan de la saison estivale et des opérations interministérielles menées par la répression des fraudes, M. Lefebvre a indiqué que 132 enquêtes avaient été menées par la DGCCRF depuis l'annonce en janvier d'une vigilance particulière sur ces avis de consommateurs.
"Cinq procédures contentieuses sont engagées", a-t-il détaillé sans vouloir citer les entreprises visées.
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jojt2uGMpQXd5LJ9DNlkZFZKr1eA?docId=CNG.bee05c77ee57f6d4a8110f6e66a9a077.91

L'Afnor prépare une norme pour les avis de consommateurs

L'organisme rencontre actuellement les acteurs du secteur pour aboutir à une norme fin 2012.
http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/norme-afnor-avis-de-consommateurs-0911.shtml

jeudi 15 septembre 2011

Le Point : Souriez, vous êtes dupés!

Le web regorge d'avis de faux clients...tous ravis. Une escroquerie à l'échelle industrielle ... les marques préfèrent passer par l'étranger. il existe des fermes de contenu à Madagascar ou à l'Ile Maurice. C'est moins cher plus discret et plus efficace qu'un stagiaire en France... Pour avoir une idée des tarifs, Le Point les a approchées... il n'a pas fallu huit heures pour obtenir un devis : 35 avis consommateurs par jour pour le tarif imbattable de 500 euros par mois. Soit environ 70 centimes par avis de 10 à 60 mots ....

Clément Pétréault - Le Point 2033 du 1er septembre 2011 pages 70 -71


http://www.lepoint.fr/societe/souriez-vous-etes-dupes-01-09-2011-1374215_23.php

Comment des entreprises françaises fabriquent et vendent de faux avis sur le Net

Pour ne pas se faire repérer et ne pas être "traçable", chaque prestataire en lice possède sa technique. L'agence parisienne explique qu'elle a coutume de détacher l'un de ses salariés dans un cyber café une heure par jour afin, "qu'au cas ou", l'adresse Internet de l'agence n'apparaisse pas. L'agence marseillaise, elle, a plus simple. En utilisant une clé 3G depuis ses bureaux, l'identification numérique du faux consommateur change à chaque connexion-déconnexion au site visé. Comme le temps c'est de l'argent, elle précise, qu'avant de facturer, elle doit prendre connaissance du temps d'inscription de chaque nouveau "faux utilisateur" à notre site (390 euros HT, pour une première journée test). ...
Sous couvert d'anonymat, le directeur de l'une des plus grandes agence d'e-reputation française confie que, lors d'entretiens récents pour recruter un chef de projet en e-reputation, trois personnes - sur les neuf auditionnées - lui ont affirmé avoir été employées auparavant par de grosses entreprises de communication pour rédiger, toute la journée, de faux avis. ...




Google Places victime de spam massif

L'application Google Places est victime d'abus de la part des commerçants qui souhaitent évincer le plus rapidement possible leurs concurrents de l'index du moteur de recherche. ...
En effet, le New York Times rapporte que plusieurs commerçants ont subitement observé une étrange baisse de leur clientèle. Plus précisément, sur leur page Internet, leur boutique a soudainement été identifiée comme étant en cessation d'activité. Au bas de chaque page il est effectivement très simple de rapporter un problème et choisir l'option adéquate. Ainsi, il suffirait qu'assez d'internautes se rallient contre un professionnel pour que Google procède à la fermeture virtuelle du magasin.



La suite sur Clubic.com : Google Places victime de spam massif http://www.clubic.com/internet/univers-google/google-maps/actualite-444888-google-places-victime-spam-massif.html#ixzz1Y0QXRVDV
Informatique et high tech